HISTOIRE

L’histoire du Domaine Serrigny commence avec l’installation de notre arrière grand père à Savigny les Beaune à la fin du XIXème siècle. Le travail est pénible et difficile, la notoriété des vins de Bourgogne ne dépassant pas les frontières des départements limitrophes.

A force d’abnégation et de courage, nos aïeux ont développé progressivement la surface du Domaine, pour transmettre à notre père un peu plus de 3ha. Continuant à creuser le sillon paternel, notre père nous transmit un domaine de plus de 5 ha à son décès subit en 1995.

Passionnées par notre métier, nous avons relevé le défi de pérenniser notre Domaine en étant présentes à tous les stades : vigne, chai, cave, caveau de dégustation.

Aujourd’hui, nous avons l’honneur d’exploiter 7 ha environ sur pas moins de 10 appellations allant du Bourgogne Aligoté au prestigieux Corton Charlemagne.

Le Terroir

La notion de Terroir puise ses racines dans le travail des moines, qui ont découvert, identifié puis mis en valeur les Terroirs. Il a fallu pour cela des siècles de labeur pour que ce concept, dont l’origine remonte au début du Moyen Age, traverse le temps et soit officiellement reconnu avec la création de l’I.N.A.O. et des appellations d’origine.

L’essence du Terroir est constitué avant tout du sous-sol et du sol dans lequel la vigne puise ses substances nutritives et compose l’alchimie secrète des couleurs, des arômes et des saveurs.

Si la nature du sol est l’élément clef du Terroir, beaucoup d’autres facteurs naturels ont une influence sur la qualité, la typicité et l’expression d’un vin : l’exposition de la parcelle, son altitude, la profondeur et le drainage du sol, les conditions climatiques de l’année, le micro climat.

Enfin, le rôle de l’homme est déterminant dans la production d’un vin: dans la vigne selon le choix et la mise en pratique des méthodes culturales, de la taille jusqu’aux vendanges, et dans la cave lors de la vinification et de l’élevage du vin.

Fancine & Marie-Laure

Marie – Laure l’aînée après avoir appris la théorie au lycée viticole de Beaune comme bon nombre d’enfants de viticulteurs de la région arrive sur le Domaine en tant que salariée auprès de son père en 1988 à l’âge de 18 ans.
En effet, depuis son plus jeune âge, elle accompagnait son grand-père à la vigne où ce dernier lui apprit tous les secrets du travail de la terre (taille, évasivage, ébourgeonnage, labour, etc..).

Ce n’est qu’en 1995, que Francine rejoint sa soeur.

Auparavant, Francine avait obtenu un baccalauréat scientifique au lycée du Clos Maire à Beaune pour s’orienter ensuite en faculté de pharmacie.

Mais l’appel du Terroir étant le plus fort, Francine décide de changer de cap et entre au lycée viticole de Beaune en 1994 pour apprendre également les différents enseignements que tout viticulteur a besoin pour gérer au mieux son exploitation.

Tout se précipite au décès subit de leur père en 1995, Marie – Laure et Francine se sont ainsi trouvées propulsées à la tête du Domaine à respectivement 25 et 23 ans.

Inséparables depuis maintenant 17 ans, nous les retrouvons tant dans les vignes, qu’à la cave travaillant avec la même passion, la même exigence et toujours ensemble.